Adolescence programmée

Punchline des ados chez le psy

L’adolescence est un territoire inconnu que pourtant tout le monde a traversé. Les ados, coincés entre enfance et âge adulte, sont souvent victime de clichés et d’incompréhension : des gamines et des gamins  ne s’intéressant à rien, à part leur écran, tellement éloignés de l’image d’une jeunesse idéale, celle d’avant, celle de leurs parents, qui était forcément mieux.

Samuel Dock est psychologue clinicien et, pour les recevoir régulièrement en consultation, connait bien ces étranges individus. Punchlines des ados chez le psy est un recueil de leurs paroles, une sélection d’échanges entre le praticien et ses patients, et c’est une formidable surprise. Nicolas, Tarek, Nadia, Mélanie et leurs compagnons témoignent, avec vitalité, impertinence et spontanéité, de toute la richesse de cette période délicate de la vie. Malgré les situations souvent douloureuses, parfois dramatiques qui les ont amenés chez le psy, ils étonnent par leur esprit, leur acuité et leur humour. Impitoyables, ils savent aussi mettre le doigt sur les failles et les contradictions des adultes, les chatouiller là où ça dérange, même lorsqu’il s’agit de leur thérapeute. Les multiples échanges entre le psy et les jeunes sont de vrais moments de bonheur, une centaine de vignettes éclatantes de vie, comme autant de tranches d’un délicieux gâteau. Et les commentaires de Samuel Dock, loin du langage ésotérique utilisé par certains professionnels, éclairent avec intelligence, tendresse et une autodérision salutaire les mots de ces ados tellement attachants.

Punchlines des ados chez le psy

Samuel Dock

First Editions

208 p -15,95 €

Le Chirurgien-Dentiste de France n° 1803-1804 du 14-21 juin 2018

Punchlines des ados chez le psy (2)Punchnlines des ados chez le psy

Des chiffres et des êtres

Leger vertige

Sven Ortoli le rappelle « Autrefois, un cadre moyen écrivait une dizaine de lettres par jour, aujourd’hui il envoie cinquante e-mails dans le même intervalle de temps« . C’est un symbole de notre époque, à la recherche frénétique du toujours plus grand, toujours plus fort, toujours plus loin. Mais cette quête du plus raconte en creux les pertes, les abandons et les échecs de notre civilisation : plus de réseaux sociaux mais plus de solitude, plus de technologie et moins de liberté…

Dans Léger vertige, Sven Ortoli, créateur de Science & Vie junior, compile les statistiques pour mieux raconter notre monde, celui d’hier, d’aujourd’hui et celui de demain. Les sujets les plus divers sont passés à la moulinette des statistiques : le véganisme, les robots, les poubelles, les animaux de compagnie… Une compilation de chiffres qui racontent, bien plus clairement que de longs discours, ce que nous sommes vraiment, et une chasse intelligente aux idées reçues.

Léger vertige

Sven Ortoli

Philosophie magazine Editeur

132 p – 9,90 €

Le Chirurgien-Dentiste de France n° 1803-1804 du 14-21 juin 2018

Léger vertige

Changez, lisez

Paris-des-amateurs-de-litterature

Paris a inspiré de nombreux écrivains, Zola, Hemingway ou Queneau, pour ne citer qu’eux. Sujet romanesque, la Ville Lumière est aussi un lieu de création littéraire et d’échanges, un paradis pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la vie des livres. Sophie Herber a écrit Paris des amateurs de littérature pour ces amoureux de l’écriture. Qu’ils soient parisiens ou touristes, l’auteure les invite à une délicieuse promenade dans cent lieux emblématiques de la capitale. Visiter la charmante maison de Balzac, boire un café au Procope, participer à un atelier d’écriture, fouiller dans les étagères de la librairie Shakespeare and Company… il faut se laisser porter par ce joli guide, devenir « Le piéton de Paris » et croiser, on ne sait jamais, le fantôme de Léon-Paul Fargue.

Paris des amateurs de littérature

Sophie Herber

Parigramme

128 p – 9,90 €

Le Chirurgien-Dentiste de France n° 1803-1804 du 14-21 juin 2018

Paris des amateurs de littérature

Le principe d’indétermination

Clonck (2)

Imaginez un lieu précis appelé Clonck, mais indéterminé, à la fois plus au nord , plus à l’ouest, plus à l’est et bien plus au sud de quelque part, un endroit à la réalité incertaine. Suivez Aughrim et Podostrog, envoyés là bas et plongés dans un environnement changeant, banal autant qu’extraordinaire. Découvrez les étranges animaux qui peuplent cette contrée : contre-kiwis, anti-paons, patorins hurleurs, condylures mouchetés…  Partez à la rencontre des habitants de Clonck aux noms bizarres, et aux activités qui ne le sont pas moins : Perstorp, Cloty, Arcivau et autres clonckois. Si vous avez déjà vécu tout cela, c’est que êtes tombé dans le monde aléatoire inventé par Pierre Barrault pour son dernier roman Clonck et ses dysfonctionnements publié aux éditions louise bottu (sans majuscules).

Illustré par Claire Morel, le récit raconte l’odyssée bancale des deux héros – héros ? – au coeur de Clonck « ville à géométrie variable » où tout fonctionne un peu de travers. Leur mission ? Ils n’en ont  pas vraiment idée et nous non plus, mais c’est sans importance. Les courts chapitres, comme autant de petits tableaux, nous trimbalent d’un personnage à l’autre, d’un lieu à l’autre, au gré de la fantaisie de l’écrivain. Dans ces aventures approximatives, pleines d’humour et de poésie, l’absurde côtoie la normalité la plus plate avec un naturel réjouissant.

Pierre Barrault est l’auteur d’un premier roman au ton singulier, Tardigrade, édité en 2016 par l’Arbre vengeur. Dans Clonck et ses dysfonctionnement, il continue, avec une imagination infatigable, sa joyeuse exploration des dimensions  parallèles.

Clonck et ses dysfonctionnements

Pierre Barrault

louise bottu

176 p – 14 €

Le Chirurgien-Dentiste de France n° 1803-1804 du 14-21 juin 2018

Clonck