À plus d’un titre

Le tout va bien 2018

Le titre de presse est un art injustement méconnu. Mélange subtil de concision, de précision et de synthèse, il peut aussi laisser place à l’imagination et à la fantaisie. Dans les pays Anglo-saxons c’est une véritable culture. En France certains journaux le pratiquent avec talent, comme Libération ou Le Canard enchaîné. Mais trop souvent, il est négligé, voire bâclé. Pourtant, cette littérature de l’éphémère regorge de trésors cachés, de pépites discrètes, pour qui veut s’y intéresser.

Bien sûr, tout le monde n’a pas le temps de se livrer à une revue de presse exhaustive. C’est pourquoi Le Tripode a envoyé deux de ses plus brillants éléments, Adrien Gingold et Frédéric Martin, à la chasse à l’accroche qui tue. N’écoutant que leur courage, n’hésitant pas à payer de leur personne, à travers la jungle journalistique, dans les marigots des faits divers, ils ont traqué d’un œil impitoyable le raccourci hâtif, l’exagération grandiloquente et l’ellipse virtuose.

Le résultat de cette quête, Le tout va bien 2018, est une compilation hilarante des titres les plus beaux, les plus absurdes, les plus poétiques publiés par la presse francophone au cours des derniers mois. C’est une ode au laconisme sublime, au résumé ébouriffant, au si peu qui en dit tellement. Dans cette étrange exposition de poésie farfelue, les réalités les plus graves comme les plus dérisoires, réduites à quelques mots, deviennent des fictions pleines de magie, de rires et de rêves. Un contrepoison nécessaire et salutaire au flot trop continu de l’information.

Le tout va bien 2018
Adrien Gingold et Frédéric Martin
Le Tripode
136 p – 9 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s