Souffrances

Les corps brulés de quatre gamins sont retrouvés dans une maison abandonnée de la banlieue nord de Paris. Une équipe médicale s’interroge sur le comportement d’une mère face au cancer de sa fille. Un patient confesse ses penchants morbides à son psychiatre, distillant un malaise de plus en plus lourd. Trois histoires parallèles qui mobilisent l’équipe de l’inspecteur Rovère et la juge d’instruction Nadia Lintz. Trois enquêtes faites d’impasses et d’atermoiements, qui plongent les policiers et la magistrate au cœur des ténèbres, dans des mondes de désespoirs et de souffrances, dont les enfants sont les premières victimes, car les plus faibles parmi les faibles.

Moloch est une fascinante incursion dans les marges de notre système, vers des lieux d’errance et de violence. Une intrigue riche, complexe et brillamment menée, sur fond de réalisme social. Des personnages principaux dotés d’une réelle épaisseur, profondément humains, même dans leurs faiblesses. Un récit policier à l’écriture sobre, précise et sèche comme un coup de trique, qui tient en haleine jusqu’au bout de la nuit.

Les écrits de Thierry Jonquet, décédé en 2009, ont notamment inspiré le cinéma (La piel que habito de Pedro Almodovar, adapté de Mygale) et la télévision (la série Boulevard du Palais, avec Jean-François Balmer et Anne Richard). C’est un des grands écrivains du roman noir français, à l’instar d’un Jean-Patrick Manchette ou d’un Didier Daeninckx. La réédition récente de Moloch chez Folio est l’occasion de s’en souvenir.

Moloch

Thierry Jonquet

Folio

232 p – 8,40 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s