Les courbes de la vie

Niki de Saint-Phalle, une des artistes majeure du siècle dernier, a eu plusieurs vie. Sa première vie, la jeunesse, l’hôpital Psychiatrique, le mariage, les enfants et la vie domestique, elle l’a vécue comme une prisonnière enterrée vivante, promenant une souffrance inaudible. Derrière ce profond mal-être, l’innommable secret, son viol par son père, quand elle avait onze ans. Heureusement elle découvre Gaudi, le facteur Cheval, l’art et la beauté des courbes. Pour survivre à son enfer intérieur, elle décide de fuir, abandonnant mari et progéniture, une amputation sans anesthésie et un acte salvateur. Paris, l’impasse Ronsin, la rencontre avec Jean Tinguely, commence alors une nouvelle existence. Niki et Jean comme Bonnie and Clyde. La création est son exorcisme, sa seule façon de faire dégorger la rancœur, d’effacer petit à petit la douleur et d’apprivoiser la vie. Les tirs, les Nanas, le Jardin des Tarots… son œuvre, profondément féminine, est immense et foisonnante.

Trencadis, de Caroline Deyns, raconte le destin d’une femme brisée qui s’est reconstruite grâce à son art. La narration fonctionne par séquences, une suite de flashs tels des étincelles de souffrance, d’énergie ou de création, aux formes multiples : récits purs, dialogues, poèmes calligrammes, citations… Un roman d’une grande richesse, puissant, éclaté, bouillonnant et multiple, comme sa fascinante héroïne.

Trencadis

Caroline Deyns

Quidam éditeur

364 p – 22 €

Une réflexion sur “Les courbes de la vie

  1. Ping : Trencadis, Caroline Deyns – Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s