Dr Feelbad

Et si le bonheur n’était qu’une vaste arnaque, un concept inventé par des communicants pervers pour nous vendre du bien-être préemballé et formaté ? Un façon de nous guider vers une vie aseptisée, bercée aux aphorismes creux de Paolo Cuelho ou d’Alexandre Jardin. Heureusement, des âmes lucides et bienveillantes ont compris que seul le malheur valait la peine d’être vécu. Rater sa vie, d’accord, mais avec panache ! C’est la solution que propose Cafard noir, un receuil de seize nouvelles publié aux éditions Intervalles. Une sorte d’anti Psychologie Magazine, ou la vie, mode d’emploi, mais en version dépressive. Des amours ratées, des carrières professionnelles en berne, des dégringolades, rien n’est épargné à aux pitoyables héros de ces aventures.

Les récits joyeusement sinistres de cet ouvrage agissent avec humour comme des antidotes ironiques et salutaires à une des maladies de notre époque, l’injonction au bonheur obligatoire. Cette religion du développement personnel que nous vendent une certaine presse, une certaine littérature. Un genre à part entière qui encombre librairies et bibliothèques, qui recèle certes quelques perles, mais aussi beaucoup de vent. Grâce aux auteurs de Cafard noir, broyez du noir, mais avec le sourire au coin des lèvres.

Cafard noir

Ouvrage collectif

Editions Intervalles

192 p – 19 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s