Flics frasques

Les Dentus sont un peu à la police ce que les Dalton sont au crime : une bande de quatre bras cassés. Plutôt truffes que fins limiers, enquêteurs aléatoires et penseurs approximatifs, avec eux les délinquants peuvent dormir tranquilles. Si encore ils n’étaient que d’aimables tire-au-flanc, des Gaston Lagaffe du quai des Orfèvres, cela serait un moindre mal. Malheureusement Raoul, le chef de ce quatuor, je n’ose pas dire la tête pensante, est à la recherche du dossier majuscule, celui qui, il en est persuadé, fera de lui un des plus grands flics de France. Alors, lorsque, par malheur, leur tombe entre les mains une sombre et délicate affaire avec deux coupables pour une seule victime, cela ne peut que tourner au désastre judiciaire.

Les Dentus – De pire en pire est une bande dessinée hilarante, une réjouissante parodie de polar. Les recherches de ces fonctionnaires zélés mais bas du front tiennent plus de la logique des Shadocks que de la rigueur d’un Sherlock Holmes.  Tels des Burma de bazar ou des Maigret mal finis, ils déambulent dans un Paris légèrement transformé mais plus vrai que nature, multipliant bourdes et gaffes, cherchant en vain à suivre les traces de leurs glorieux ainés. Une BD policière d’Anthony Pascal joyeusement loufoque.

Les Dentus – De pire en pire

Anthony Pascal

La mouche-krocodile

66 p – 16 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s