Bob le fataliste

La griffe du passé, La nuit du chasseur… Robert Mitchum est une icône du cinéma. Un regard noir, une présence massive et silencieuse, il a laissé une empreinte inaltérable, même dans ses films les plus dispensables. Mais derrière le personnage public se cachait un être complexe, un homme dans la lumière qui ne rêvait que d’ombre, idéaliste et fataliste. Un artiste en équilibre instable ente bonheur et mélancolie, une « manière d’être complètement dedans et totalement à côté ». Dans Robert Mitchum. L’homme qui n’était pas là Lelo Jimmy Batista dresse un portrait réaliste et empathique de l’acteur, à travers quelques moments clefs de sa vie. Une biographie douce-amère qui donne envie de se transporter dans le Hollywood des années 50/60 à la recherche de ce Bob Mitchum si paradoxal et attachant.

Robert Mitchum. L’homme qui n’était pas là

Lelo Jimmy Batista

Capricci

128 p – 11,50 €