L’heure de Loire

L’estuaire de la Loire est un pays incertain, un espace hésitant entre fleuve et océan, boires abandonnées et raffineries incandescentes, nostalgie et modernité. Le bac de Mindin, trait d’union obsolète entre deux berges, n’existe plus. Il a été depuis longtemps remplacé par le pont de Saint-Nazaire, même si son fantôme hante toujours le fleuve. Pendant deux ans, avec passion, Ludovic Giraudon, Patrice Lumeau et Guillaume Noury ont exploré, observé et écouté ce monde à part. Ils l’ont photographié et raconté dans un ouvrage collectif intitulé Tu vas où ? tu m’emmènes… Une flânerie rêveuse d’une rive à l’autre, au hasard des rencontres et des découvertes. Un livre comme une promesse de voyage dans un pays presque imaginaire.

Tu vas où ? tu m’emmènes…

Ludovic Giraudon, Patrice Lumeau, Guillaume Noury

Auto-publié

Commande https://guillaumenoury.format.com/livre-tu-vas-ou-tu-m-emmenes

18 € – 52 p

Méfiez-vous des villes moyennes

Pourquoi rêver de Syracuse, l’île de Pâques ou Kairouan, quand Cholet, Maubeuge ou Vesoul nous tendent les bras ? A quoi bon les jardins de Babylone quand Cergy nous offre ses 8 km² d’espaces verts ? Aveuglés par le clinquant, hypnotisés par l’exotique, nous fonçons tous sur l’autoroute des évidences, au point d’en oublier les petites départementales, les nationales du fin fond de Province et toutes ces villes moyennes, dans tous les sens du terme, sans attrait apparent.

Heureusement il y a Vincent Noyoux, nouveau héraut des sous-préfectures somnolentes, des anciens fleurons de l’industrie et autres cités négligées de France. Prenant Guides Bleus, Michelin et consorts à contre-pied, il s’est aventuré sur des chemins moins balisés et est parti à la découverte de douze localités à priori fort peu remarquables.

Le compte-rendu de ses tribulations, Tour de France des villes incomprises, est un délicieux voyage dans ces endroits où le temps s’est un peu arrêté. Le nez au vent, au hasard des rues, au plaisir des rencontres, l’auteur se promène le sourire aux lèvres, guidé par la curiosité. Chasseur de détails, il traque l’anodin étonnant, la beauté ignorée, la grandeur minuscule. Pour mieux comprendre ces lieux il cherche ceux qui les racontent, les embellissent : un amoureux des tracteurs de Vierzon, un basketteur américain égaré au milieu du bocage choletais, un papetier commando de Draguignan… Il y a du Henri Calet dans ces déambulations empreintes de poésie, d’humour et de délicatesse. Un nouveau Guide du Traînard indispensable qui invite à prendre son temps, l’œil aux aguets, prêt à se laisser surprendre.

Vincent Noyoux

Tour de France des villes incomprises

Pocket

255 p –  6,40 €

Le Chirurgien-Dentiste de France n° 1846-1847 du 23-30 mai 2019