Le jeune femme et le Président

 

 

Marguerite n'aime pas ses fesses

Marguerite n’a pas de vie, ou si peu. Elle s’est depuis longtemps laissée convaincre de son insignifiance. Elle a construit un quotidien à la hauteur de ses moyens, terne, sans aspérités ni fulgurances.  Un mec qui vit à ses crochets, une mère infantile, un boulot sans passion dans l’édition, elle ne pense pas mériter mieux « S’effacer. Ne pas se faire remarquer. Comment a-t-elle glissé vers l’inexistence ? » Sa rencontre avec un ancien Président de la République, vieillard au bord de la sénescence, errant entre flamboyance et décrépitude, va petit à petit la réveiller. Les dernières flammes du vieux lion vont redonner à Marguerite les couleurs qu’elle avait perdues, la chaleur et la jouissance qu’elle avait oubliées.

Marguerite n’aime pas ses fesses est le quatrième ouvrage d’Erwan Larther.  C’est une plongée réjouissante et moqueuse dans les hautes sphères de la politique. Un monde où l’on croise d’anciens hommes d’Etat, de mystérieux assassins , un policier solitaire, une organisation secrète et quelques fantômes. Les affaires compromettantes sont enterrées  profondément au fond du jardin et les cadavres remplissent les placards du grenier. Les apparences et les mensonges règnent sur ce royaume quelque-peux pourri. L’argent et le pouvoir sont les étalons de la vertu. Le sexe a remplacé l’amour. A l’opposé de cet univers délétère, Marguerite est la lumière et la beauté que l’on suit avec délice dans son essor et à laquelle on s’attache.

Le livre d’Erwan Larther est un récit au style vif et allègre. Un polar sexy et un peu foutraque, où on s’amuse à deviner ici ou là des traces de telle ou telle personnalité de la Vème République. On y passe d’une scène à l’autre, comme dans un fondu enchainé de cinéma, dans un mouvement entraînant, une farandole qu’on ne voudrait pas quitter.

Laurent Gourlay

Margueritte n’aime pas ses fesses

De Erwan Larher

Quidam

255 p-20 €

Le Chirurgien-Dentiste de France n° 1707-1708 du 12-19 mai 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s